Recevez notre
CATALOGUE SPA 2014
et découvrez toutes nos
dernières nouveautés
Recevez le catalgue Chambery PISCINE & SPA et découvrez nos dernières nouveautés
Vous avez un projet ?
CONTACTEZ-NOUS
ou venez visiter notre Expo
Contactez Chambery PISCINE & SPA pour votre projet de piscine ou venez visiter notre Expo
55, rue de la Dent du Chat
73420 VOGLANS
Tél : 04 79 88 82 07
Fax : 04 79 88 96 68
Horaires saison
du lundi au samedi
de 9H à 19H non stop
Horaires hors saison
du mardi au samedi
de 10h à 18h non stop
Mentions légales

EDITEUR DU SITE Chambery Piscine & Spa :
Le site www.chambery-piscine.fr est réalisé par l'agence Internet
ABCW - 47, rue de la Libération - 38300 Bourgoin-Jallieu - France. www.abcw.fr

PROPRIETAIRE DU SITE Chambery Piscine & Spa:
Le site www.chambery-piscine.fr appartient à la société
Chambery Piscine & Spa - 55, rue de la Dent du Chat - 73420 Voglans - France.

HEBERGEUR DU SITE Chambery Piscine & Spa :
Société OVH - 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France. www.ovh.com

CONCEPTION DU SITE Chambery Piscine & Spa :
Conception réalisée par l'agence Internet
ABCW - 47, rue de la Libération - 38300 Bourgoin-Jallieu - France. www.abcw.fr

REALISATION DU SITE Chambery Piscine & Spa: 2011

Tous les visuels, textes et autres documents présents sur ce site reste la propriété exclusive de CHAMBERY PISCINE & SPA. Toute copie, duplication et utilisation personnelle ou commerciale non autorisée sera punie par les lois en vigueur. L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et  la propriété intellectuelle Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques sonores et photographiques. Toute représentation totale ou partielle des contenus diffusés sur ce site (images, articles, photographies, logos, marques, interviews, textes…) ou plusieurs de ces composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse du directeur de la publication est interdite et constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.